Bonjour !

C’est le printemps, c’est Pâques 🙂

Pour certains c’est juste une occasion de profiter des jours fériés et de se gaver de chocolat (Maryline, lâche ce lapin !).

En Alsace, où je suis née, on fait le nettoyage de printemps, ça ne se fait pas à moitié, on dégage, on jette, on nettoie dans les coins et tout. On l’appelle le nettoyage de Pâques, enfin « ochterpoutz », (c’est écrit comme on le prononce, n’allez pas me jeter des …. oeufs ! … ok je sors…).

Quand on cherche un peu on découvre des traditions de toutes sortes pour cette période de l’année, mais qu’elles soient religieuses ou païennes, elles évoquent la lumière, le soleil et le feu, le passage, la renaissance.

Quoi qu’il en soit, tout nous appelle à sortir de la léthargie de l’hiver, au renouveau, à la transformation.
C’est le moment de dégager les trucs inutiles qui nous encombrent, aussi bien à l’intérieur de nous qu’à l’extérieur, pour laisser éclore une nouvelle version de soi.

Ces phrases ont été écrites vendredi, je voulais te proposer de mettre en pratique quelques outils de base pour faire comme moi une petite détox de printemps.

Et puis j’avais envie de t’inviter à nous rejoindre pour notre après-midi de reliance à la nature du 7 avril prochain. Mais pas moyen de terminer ce message. Aucune inspiration, rien… nada…

Il faut dire que je ne me sentais pas totalement prête pour cet évènement là. Après tout, c’est la première fois que nous allons recevoir les participants chez nous, et sur notre terrain. Et puis… cette part de moi perfectionniste… hmmm…

Bref, j’ai eu envie d’annuler, de repousser.

Alors ce matin je suis sortie… je suis allée à la rencontre d’un arbre que j’ai découvert il y a quelques jours. Il est placé presque au centre d’un cercle d’arbres, tous plus majestueux les uns que les autres.

Quand on s’approche de ce cercle, c’est comme si certains d’entre eux, placés de chaque côté du chemin, faisaient office de gardiens.

Je suis entrée lentement dans le cercle, me suis posée contre le tronc de l’arbre-maître et j’ai laissé faire. Je l’ai laissé prendre tout ce qui était lourd et triste dedans, tout ce qui était dans le doute.

Je ne te raconte pas tout, mais j’ai vécu un moment magique. Un de ces moments où l’on se sent relié à tout ce qui nous entoure.

Des mots sont venus, de gratitude, de remerciement, pour les éléments, les règnes de la nature.

Et au moment de partir, j’ai vu au sol des branches couvertes de bourgeons, que je n’avais pas remarquées plus tôt. De quoi faire un beau bouquet (ou un arbre de Pâques).

J’ai pris ce cadeau, et suis rentrée chez moi avec la certitude d’être prête, pour cette journée comme pour les suivantes. Avec la conviction que tout se mettra en place, quand et comme ce sera nécessaire.

Evidemment je n’ai pas retrouvé ma route de suite, à se demander comment j’ai fait pour trouver ce cercle la première fois ! Mais après tout, c’est seulement lorsqu’on avance qu’on peut voir le chemin se dévoiler…

Je me suis perdue pour mieux me retrouver… perduvée ?!

Je pense qu’il est important d’aider à ressentir ce qui unit tous les êtres vivants, de créer du lien, de partager. De prendre conscience de cette dimension  »sacrée » en nous et hors de nous. Ce sacré n’a rien à voir avec une religion, c’est le chemin pour revenir à notre nature essentielle, qui n’est pas séparée de cette Nature dans laquelle nous passons parfois sans même la voir.

J’ai la naïveté de croire que si nous apprenions à agir depuis cet espace, le monde serait un peu plus paisible et joyeux !

Si ça te parle, je t’invite à nous rejoindre, Laurent et moi, le 7 avril 2018 pour un après-midi de Reliance à la Nature. Peu importe la météo, ça se fera en intérieur et/ou à l’extérieur.

Toutes les infos sont là : clique ici.

Et puis le 15 mai 2018 ce sera le début de nos soirées d’échanges, relaxations et méditations.

Pour les infos : clique ici.

Et si les liens ne fonctionnent pas, va sur le site, sur la page d’accueil, ou appelle-moi.

Au plaisir de t’y retrouver !

Fais quelque chose pour toi aujourd’hui… fais le ménage et laisses-toi te perdre pour mieux te retrouver…

ps : tu peux aussi chasser les oeufs, célébrer Pâques ou pas, et même la pleine lune (en plus c’est une lune bleue aujourd’hui) !

avec gratitude

Isabelle