Hier, Laurent (c’est mon mari) et moi avons entassé des branchages le long de notre terrain pour le délimiter tout en laissant la possibilité aux animaux de la forêt de passer librement.

Certaines branches sont vieilles, sèches et pleines d’épines mais elles ont leur utilité.

Un peu comme certaines émotions dites  »négatives »… Tu sais, le truc dont parfois on se dit qu’il est réglé depuis longtemps, qu’il ne reste plus qu’à le poser de côté et ne plus y penser, un vieux machin tout sec et inutile.

Pourtant ce vieux machin peut avoir des épines, il peut encore venir nous gratter, nous égratigner le coeur, quand on s’y attend le moins.
C’est là que l’émotion se déclenche et que le mettre de côté devient plus difficile.

C’est là aussi qu’on peut se sentir submergée, dépassée par les évènements. Ou simplement d’humeur instable. Il devient difficile, voire impossible, de trouver la moindre solution.

Certaines émotions perturbent notre perception du monde, des autres.

Elles peuvent nous empêcher de communiquer, soit par leur présence qui nous empêche d’entendre ou de dire (trop de colère, de peur, de tristesse…), soit par le simple fait de ne pas pouvoir mettre des mots sur ce que l’on ressent.

Sans compter les réactions du corps : le stress et ses tensions, le coeur qui s’affole, le noeud dans l’estomac, la peau qui rougit, les douleurs (tu sais le « plein le dos ») et j’en passe !

On peut s’apaiser par des techniques respiratoires, de la méditation, du sport, une alimentation plus adaptée, des thérapies diverses, les outils sont nombreux. Les addictions (alcool, tabac, drogues, nourriture, télé, médicaments…) ne sont qu’une autre façon de se calmer, ce sont des compensations momentanées.

Nous avons tous nos solutions, et très souvent ça fonctionne… en surface… parce qu’on met les branches mortes et leurs épines de côté, ce qui ne les empêche pas de piquer pour nous rappeler que quelque chose n’a pas été réglé, entendu.

Et toi ? Où en sont tes « vieilles branches » ?

Est-ce qu’il t’arrive d’avoir des réactions que tu ne comprends pas (du genre : je me mets en colère ou bien les larmes arrivent pour un rien) ?

De te sentir engluée dans une situation et complètement impuissante sans être capable d’entrevoir une issue ? 

Quelles sont tes solutions et surtout est-ce qu’elles fonctionnent ?

Je te laisse y réfléchir et si tu as envie d’aller plus loin…clique ici

Dans le prochain mail je te parlerai de la « gestion » de ces émotions 😉

Qu’as-tu prévu de faire pour toi aujourd’hui ?

Isabelle