Je choisis d’intégrer de nouvelles habitudes dans mon quotidien

 

 

Je t’offre 21 propositions pour mettre plus de conscience dans tes journées. Souviens-toi qu’un nouveau comportement demande un peu de temps et de persévérance pour s’ancrer et devenir une habitude de vie bénéfique. Ce sont des suggestions pour un mieux-être, tu n’es pas obligé de tout faire en même temps ! L’important est de s’y mettre pour changer d’état d’esprit. Tu peux noter celles qui t’inspirent, choisir chaque soir ce que tu as l’intention de faire le lendemain, par exemple, et t’y tenir. 

Progressivement, si tu persévères, de nouvelles habitudes se mettront en place et transformeront ta façon de penser, d’agir, de ré-agir…

Tous ces thèmes font partie de la Voie du Phénix. Ils sont aussi mis en pratique dans les journées VIP, rien que pour toi !

 

  • Je suis à l’écoute de mes besoins.
    Je prends le temps d’être à l’écoute de mon corps, de son besoin d’être en mouvement comme de se reposer, je choisis comment je souhaite le vivre, le nourrir. Le corps nous informe constamment, il nous parle et exprime ce que nous ne savons mettre en mots (ce sont les maux du corps). Lorsqu’il se manifeste c’est que nous n’agissons pas au mieux pour lui, que ce soit au niveau de notre alimentation, de nos pensées, de nos croyances, de notre hygiène de vie en général.
    J’apprends à ressentir et identifier mes émotions, à les accueillir et surtout à les exprimer.
    Mes sens sont mes portes de communication, je les stimule, les sollicite, ça peut passer par le massage, les bains, la musique, les couleurs, les huiles essentielles, tout peut servir à approfondir le ressenti…

 

  • Je respire profondément au lever et aussi souvent que possible dans la journée et le soir au coucher (exercices de cohérence cardiaque par exemple).
    L’idéal est évidemment de respirer au grand air et dans la nature autant que possible. La respiration va stimuler toutes les fonctions vitales du corps, faciliter les échanges cellulaires, améliorer la circulation sanguine, énergétique. L’action de la respiration est également fondamentale dans la gestion du stress, des émotions. Elle apaise le mental et favorise la clarté d’esprit. Il existe de nombreux exercices de respiration. Tu peux simplement porter une attention particulière à ta respiration, décider consciemment de respirer, comme un rendez-vous avec toi-même pour revenir à l’essentiel.

 

  • Je décide, dès le réveil, de l’état d’esprit dans lequel je souhaite vivre ma journée.
    Je peux me réveiller en pensant à toutes les difficultés qui m’attendent, au manque de sommeil, à tout ce qui me pèse. Ma journée aura toutes les chances d’être longue et fatigante ! Je peux aussi choisir, me demander de quoi j’ai envie pour moi aujourd’hui. Il est plus facile qu’on ne le croit de changer son état intérieur. Penser à ce qui me met en joie, me souvenir d’un moment heureux, imaginer ma journée parfaite. Si nous ne pouvons changer l’événement qui se présente, nous pouvons au moins choisir notre façon de le percevoir. À travers quel filtre allons nous l’observer ? Comme un problème ou comme une opportunité d’évolution ?

 

  • Je trouve 10 raisons d’éprouver de la gratitude et je les note.
    Ce ne sont pas les motifs de gratitude qui manquent, ne serait-ce que le simple fait de vivre une journée supplémentaire de vie, c’est déjà un cadeau. As-tu déjà pensé à tout ce qui a été mis en œuvre pour que tu puisses vivre cette journée ? Prenons l’habitude d’observer tout ce qui nous est offert, tout ce qui mérite notre reconnaissance. Inutile de chercher loin : notre corps, nos mains qui agissent, nos pieds qui nous portent, chaque organe, l’air que nous respirons, les aliments que nous mangeons, l’eau que nous buvons et qui nous compose. Réalise qu’il y a tout l’univers dans une carotte ! Il aura fallu la terre, le soleil, l’eau, quelqu’un pour la cultiver, la cueillir, la vendre, tout un parcours et de nombreuses interventions pour qu’elle finisse dans ton assiette… et c’est pareil pour tout ; songe à tout ce qui se cache derrière chaque aliment consommé, chaque objet utilisé, chaque verre d’eau. Tu trouveras bien plus de 10 raisons. C’est un excellent exercice pour se rappeler tout ce qui nous est offert, commençons par remercier pour ce qui est avant de nous plaindre de ce qui nous manque. La gratitude est une énergie puissante, à cultiver et utiliser sans modération !

 

  • Je porte mon attention sur mes difficultés et je les accueille de mon mieux. 
    Il s’agit simplement d’observer ce qui me pose problème tout en imaginant ce que je pourrais changer. Même s’ils sont désagréables, ou semblent parfois insurmontables, les obstacles font partie du parcours. Nous ne vivons pas chez les Bisounours et la vie « n’est pas un long fleuve tranquille », elle est faite de rebondissements, de mouvement, et chaque difficulté n’est en fait qu’une opportunité d’amélioration. Je t’invite à porter un regard différent sur ces obstacles.

 

  • Je note aussi mes intentions pour cette nouvelle journée.
    Je peux poser des intentions pour créer la journée inspirante que je souhaite vivre. Poser des intentions permet de donner une orientation à notre journée et d’influencer son déroulement de façon positive. L’intention va également augmenter la fréquence vibratoire, les situations qui vont répondre à cette fréquence, à ce taux vibratoire, seront comme activées. Nous attirons à nous non pas ce que nous voulons mais ce qui vibre à la même fréquence. D’où l’importance de choisir son état d’esprit d’une part, et de poser des intentions qui vont aller dans ce même sens.
    Le fait de noter les intentions, tout comme les motifs de gratitude, permet de les ancrer de façon physique, concrète.

 

  • J’intègre 30 minutes de mouvement dans chacune de mes journées.
    Le mouvement c’est la Vie ! Pas de mouvement sans Vie, pas de Vie sans mouvement ! Il est très facile d’intégrer 30 minutes dans une journée, voire (et idéalement) plus. Ne serait-ce qu’en pratiquant pendant une dizaine de minutes quelques mouvements d’assouplissement, de déverrouillage articulaire ou autre le matin au réveil, que sont 10 minutes ? Tu peux trouver le moyen de marcher dans la journée, prends du temps pour toi, pour ce corps qui demande tant à bouger. Vois quelle est l’expression qui te convient le mieux, tu peux danser (écoute de la musique qui t’inspire et bouge !). Quel que soit le type d’exercices il te sera profitable. Le sport sous toutes ses formes active les organes, donne de l’énergie, apaise le mental, il est une clé essentielle de la santé.

 

  • Je pratique des exercices d’ancrage, en début de journée et à chaque fois que j’en ressens le besoin.
    Nous ressentons souvent le besoin de nous connecter de façon spirituelle, en oubliant qu’il est tout aussi vital et nécessaire de nous relier à la terre, au sol, à nos racines profondes stables, solides. L’ancrage est salutaire quand on se sent emporté par son mental et ses pensées. Il nous permet de nous sentir à notre juste place, en pleine possession de nos moyens. Là encore différents moyens existent et le mouvement et la danse sont aussi des vecteurs possibles. Une manière plus classique consiste à se ressentir comme un arbre, depuis les racines partant des pieds vers les profondeurs de la Terre Mère jusqu’au branches qui vont vers le ciel, nos bras, notre tête. Nous pouvons visualiser avec des couleurs le passage de l’énergie, depuis les pieds jusqu’au sommet de la tête en passant par les différents chakras (plexus neuro-végétatifs). C’est aussi un excellent outil de gestion émotionnelle.

 

  • Je porte attention aux mots que j’emploie et je les transforme si nécessaire (par exemple chaque fois qu’il y a jugement, connotation  »négative »).
    Les mots ont leur vibration propre, ils sont puissants et créateurs. Il suffit de porter attention à ton ressenti physique lorsque tu utilises certains mots à connotation négative (colère, difficile, violent…) et de le comparer avec ce qui se passe quand tu prononces, ou simplement penses, à des mots positifs (amour, joie, plaisir…). Je t’invite également à t’intéresser à la mémoire de l’eau et aux différentes expériences menées par certains chercheurs dont le plus connu est sans doute Masaru Emoto. Il a mis en évidence l’action des mots, des prières, des intentions etc. sur la forme des cristaux d’eau. Quand on sait que nous sommes constitués en majorité d’eau, ça donne à réfléchir.

 

  • J’agis de plus en plus en conscience dans chacun de mes actes.
    Nous agissons très souvent de manière automatique, selon des réflexes acquis de longue date. Qui n’a pas déjà mangé ou préparé un repas en songeant aux taches à accomplir plus tard ? On est rarement réellement présents à ce que l’on est en train de faire, souvent préoccupés et distraits nous en oublions le sens et la valeur des choses. Être et agir en conscience nous permet de savourer le moment présent. Nous serons plus attentifs, plus attentionnés aussi. Chaque geste réalisé en conscience peut devenir une occasion d’apprendre, un acte méditatif. Apprends à ne faire qu’une chose à la fois, ne serait-ce qu’un court instant : je respire, je sais que je respire, je mange, je sais que je mange, et je ne fais que ça, par exemple.

 

  • Je marche régulièrement dans la nature.
    Nous faisons partie de la nature, elle est notre origine, notre source de vitalité, d’énergie. Le retour à la nature est un retour à soi, un moyen de retrouver notre essence. L’exercice de la marche est bénéfique en lui-même, le contact avec la nature apporte un apaisement généralisé. C’est un bain d’oxygène bénéfique pour tout notre organisme. Le contact avec la nature, les arbres, apporte un bien être évident sur tous les plans, rien de mieux pour se ressourcer et retrouver la paix de l’esprit et les idées claires.

 

  • Je suis présent(e) et conscient(e) pendant la préparation et la dégustation de mes repas.
    S’il est un moment où il est extrêmement bénéfique d’être conscient c’est bien pendant les repas. Tente l’expérience : tu verras qu’un repas préparé en conscience (avec gratitude pour les ingrédients, en pensant à chaque geste, avec l’intention aussi de préparer un bon repas) aura une toute autre saveur. Quant à la dégustation elle-même, elle se fera dans le calme et la détente et avec le plus grand plaisir.

 

  • Je mange lentement, je mastique et je savoure chacune de mes bouchées.
    Suite logique de la conscience, manger lentement et mastiquer aura une incidence sur le plaisir ressenti mais aussi sur la digestion et l’assimilation des aliments. Tu retrouveras également le sentiment de satiété.

 

  • J’évite les produits transformés qui encombrent et épuisent mon organisme, je privilégie les aliments frais, biologiques et d’origine végétale.
    L’alimentation est une clé incontournable, un pilier, de la santé. C’est le moment de revenir à des aliments simples. Tous les produits transformés, industriels, contiennent trop de sel, sucres, additifs et colorants en tous genres, néfastes à la santé.

 

  • Je mets de la couleur et des saveurs dans mon alimentation.
    Plus il va y avoir de couleurs et de saveurs, plus j’aurai plaisir à manger. Une assiette colorée de légumes, des fruits différents, apporteront aussi une variété de vitamines, minéraux, enzymes etc…

 

  • Je mets de la couleur dans ma vie, dans mes vêtements, je la choisis en fonction du bien-être qu’elle me procure.
    Les couleurs influencent notre état d’esprit, la façon dont nous nous sentons. Elles peuvent stimuler, ou au contraire inhiber, certaines de nos capacités (apprentissage, concentration, créativité…) et même influencer nos organes et notre santé !

 

  • Je vois la beauté en moi et autour de moi
    Pour certaine personnes il est difficile de réaliser leur propre beauté. Que ce soit ton cas ou non, regarde-toi avec toute la bienveillance dont tu es capable. Vois ce qu’il y a de meilleur en toi, souviens-toi de la perfection qu’est le corps humain. Il fonctionne avec une précision incroyable, il te maintient en vie, jour après jour, rien que ça c’est magnifique ! Regarde aussi autour de toi, réalise toute la beauté de la nature, d’une simple fleur, ouvre les yeux et observe…

 

  • Je range, je fais le vide.
    On parle bien de faire le ménage ;). Regarde autour de toi, il y a certainement des objets, des livres, des vêtements… dont tu ne te sers plus, qui sont abîmés, qui t’encombrent la vue et l’esprit. Alors débarrasse-toi de tout ce qui t’encombre, tu verras que tu tes pensées seront plus claires, que tu te sentiras mieux. Range, nettoie, fais le tri, il se fera en même temps à l’intérieur de toi !

 

  • J’écoute du son inspirant.
    La vibration d’un son est puissante et peut même être un outil de guérison (bols tibétains, massages ou relaxations sonores, diapasons etc…). Tu peux y être plus ou moins sensible. Observe que certaines musiques peuvent t’inspirer, te mettre de bonne humeur (ou tout le contraire !). Alors écoute… que ce soit de la musique, le chant des oiseaux, des voix, écoute ce qui te fait du bien…

 

  • Je prends le temps de ne rien faire.
    L’action est indispensable pour faire bouger les choses, à tous les niveaux. Pourtant c’est parfois dans le rien faire que les solutions se trouvent. Prends le temps de te mettre en pose, apprends aussi à ne RIEN faire. Juste être là, pour toi, à ton écoute, rien d’autre.

 

  • Je trouve chaque jour une raison de rire !
    Le rire est vital ! La joie est une énergie extrêmement puissante, elle a un immense pouvoir guérisseur. Toutes les occasions de rire sont à cultiver et même à provoquer, il existe des clubs de rire, des vidéos de yoga du rire ou simplement des livres, des films qui te mettent en joie. Trouve ce qui te met en joie !

 

  • Continue la liste par toi-même…